Mezzo Voce

Une série de 63 concerts live

Ne pas se contenter de voir et d'entendre... mais découvrir. Chaque film de Mezzo Voce est l'occasion de vivre un moment rare d'intimité avec des artistes de sensibilité, d'inspiration et de cultures différentes. Concert privé, proximité d'écoute, un voyage initiatique en émotions musicales fortes.

Une émission proposée par François Karol et Paul Rognoni.

Réalisation : Paul Rognoni
Programmation : Sabine Rognoni
Coproduction : France 3 Corse ViaStella
Durée des épisodes : 60 mn

DAS KINØ

Réalisation Paul Rognoni

Une histoire entre un homme approchant la quarantaine, au vécu parfois sombre, et une jeune femme dont la beauté et les rêves animent une jeunesse flamboyante, candide. Comme un souffle dans le cou, un murmure au creux de l’oreille, une caresse, DAS KINØ révèle des envies d’amour à la Godard.

L’envie d’une musique à la cinématographique, sexy et parfois extatique qui a réuni Léa et David. Elle, musicienne issue du conservatoire de Nantes (piano classique, jazz, chant), lui, autodidacte (synthétiseurs, basse, guitare, batterie, chant) passionné de musiques électroniques depuis le milieu des années 90. Une collaboration comme une évidence...

Arielle Dombasle et Nicolas Kerr

Réalisation Paul Rognoni

Naissance en Amérique, enfance au Mexique, vivant en France : Arielle Dombasle saute d'un continent à l'autre comme elle passe du cinéma à la musique, de la réalisation au chant. Rapprocher les rives, se defaire des frontières.

C'est pourquoi elle a demandé pour ce nouvel album la voix de Nicolas Ker.

Musicien prolixe, chanteur de Poni Hoax et leader du groupe Paris, qui lui-meme traversa beaucoup de mers et d'océans avant d'accoster à la Goutte d'Or, dessinant à travers les cartes une ligne brisée entre Phnom Penh, Alexandrie et la Courneuve où il grandit.
« Ecrivez-moi un album Nicolas » : c'est ainsi que naquit « La Riviere Atlantique ». Soit la rencontre du glamour transatlantique d'Arielle Dombasle et du romantisme noir de Nicolas Ker, confrontation de deux univers.

Susheela Raman

Réalisation Paul Rognoni

Artiste entière, Susheela Raman paraît n’avoir jamais cultivé que sa propre individualité, sa nature sensuelle autant que son âme, à travers un cheminement hors des sentiers battus de la “world music” ...

Ayant appris la musique carnatique dès son plus jeune âge, puis étudié la musique hindoustani avant de s’initier aux chants de dévotion tamouls et soufis, elle n’est pas une simple « folkeuse » éprise d’exotisme. Avec son complice Sam Mills, elle s’est depuis longtemps engagée dans une quête musicale exigeante au sein d’un groupe mêlant des musiciens anglais, indiens et pakistanais.

Rodrigo Leão and Scott Matthew

Réalisation Paul Rognoni

D’un côté, l’australien Scott Matthew à la voix chargée d’émotions, de l’autre le compositeur arrangeur portugais Rodrigo Leão. Cette oeuvre fusionelle est imprégnée d’une ferveur contenue et de mélancolie. Scott Matthew est un chanteur compositeur australien vivant à New York, à la discographie soignée, romantique et déjà étoffée de cinq albums. Il est repéré par le public et la critique en 2006 pour son travail musical sur la BO du filmShortbusde John Cameron Mitchell.

Rodrigo Leão est une institution dans son pays. Pionnier de la scène pop portugaise des années 80, il accompagne le fado dans son évolution et contribue à promouvoir la musique populaire portugaise. Dans cette collaboration, les rôles sont bien définis: composition et production pour Rodrigo Leão, paroles, méodie et chant pour Scott Matthew . Le fruit de ce travail est une œuvre homogène, splendide et intemporelle.

Alan Corbel

Réalisation Paul Rognoni

Alan Corbel est auteur-compositeur- interprète, multi instrumentiste. Après avoir vécu plusieurs années en Angleterre, il prête sa plume et sa voix à différents projets musicaux en France puis entame une carrière solo. Première partie de Miossec, de Pete Doherty, il publie un recueil de ses textes, il écrit et compose également pour Chris Stills.

En 2014, il compose l’ensemble de la musique de La nuit des Rois de Shakespeare par la compagnie Théâtre d’Air. Son dernier opus « Like A Ghost Again » est une série de portraits. Chaque chanson entre dans l’intimité d’un personnage, d’un lieu, livre des émotions. Basses et batteries aériennes côtoient des voix aux réverbérations quasi religieuses et donnent un accent pop aÌ€ l’ensemble de cet album qui lie les univers du folk et du rock.

Papooz

Réalisation Paul Rognoni

On ressent une certaine influence des années 70, tant dans leurs textes que dans leur vision de la musique, ou encore dans leur look.  Les paroles coulent à flot, la musique suit son rythme servie par des voix inouïes. PAPOOZ, c’est du folk alternatif, une musique langoureuse mais intense. Ce qu’ils aiment, c’est la musique spontanée. Leurs rêveries les emmènent loin ; ils s’imaginent jouer dans une cave londonienne au milieu des années 70. La nostalgie des seventies se fait sentir. Mais pas seulement. la bossa nova brésilienne est bien présente aussi. « Green juice » est le premier album du duo formé par Ulysse Cottin et Armand Penicaut.

Au programme : des mélodies pop folk gorgées de soleil, des vitamines, des basses jouissives, des airs jazzy ...

Oh ! Tiger Mountain

Réalisation Paul Rognoni

Après une escapade électro pop, Mathieu Poulain revient sous son patronyme félin, Oh ! Tiger Mountain avec une rythmique basse/batterie remuante et une palette sonore enrichie où se côtoient guitares fuzz, envolées lyriques, filtres improbables et autres élucubrations électroniques.

Cette production foisonnante reste au service de chansons concises, avec toujours comme fil rouge sa voix rare, affirmée et rocailleuse. Loin de toute orthodoxie, le Marseillais se nourrit d'un demi-siècle de musique.

Mais au-delà de l'euphorie et du foisonnement de surface se cachent une mélancolie, drôle parfois, très contemporaine : né dans les années 80, le chanteur essaie de comprendre un monde qui aura traversé toutes les évolutions.
Un disque qui ne reconnaît d'époque que la sienne.

Les Yeux Noirs

Réalisation Paul Rognoni

Depuis 1992, et avec 1300 concerts autour du monde, Les Yeux Noirs continuent leur périple tzigano-rock et yiddish-pop. Un voyage épique dans un monde hors frontières, flamboyant, grisant une aventure au pays des Roms et des poètes !

Le groupe, créé par Eric et Olivier Slabiak, premiers prix du Conservatoire Royal de Bruxelles, apprend son métier dans les cabarets où se jouent les musiques d’Europe de l’Est et le vaste répertoire tzigane et yiddish.
En dehors des scènes parisiennes, Les Yeux Noirs tournent France et dans le monde, et se produisent sur les scènes du monde entier: Allemagne, Angleterre, Argentine, Australie, Belgique, Bornéo, Cambodge, Canada, Corée, Djibouti, Ecosse, Erythrée, Espagne, Ethiopie, Grèce, Hawaï, Hongrie, Ile Maurice, Ile de la Réunion, Indonésie, Italie, Japon, Kenya, Madagascar, Martinique, Norvège, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Polynésie, Roumanie, Singapour, Suisse, Thaïlande, Turquie...sans oublier une prestigieuse carrière aux Etats-Unis avec plus de 300 concerts.

Mixcity

Réalisation Paul Rognoni

Le compositeur Jean-Patrick Cosset mène le projet MIXCITY depuis 16 ans avec des ambitions musicales sans cesse réinventées au gré des envies, des voyages et des rencontres...avec pour horizon, l’expérimentation de nouvelles propositions artistiques ouvertes.

Un projet ambitieux, six albums, des tournées...et peu d’éclairage national.

D’abord en trio, le compositeur développe un projet hybride de ciné-concert qui devient un show live psychédélique. Puis quartet avec l’arrivée d’un DJ qui introduit des sonorités et textures électroniques en complément des instruments traditionnels.
Un pas de plus dans la mixité artistique amène J-P Cosset à collaborer avec une compagnie de danse hip hop pour la création de deux spectacles présentés au festival d’Avignon. Quelques temps après, on retrouvera MIX CITY en version big band New Orleans. C’est en 2014 que le groupe connait une nouvelle mutation avec l’arrivée du chanteur guitariste Arthur Pelloquet. En lui, Jean-Patrick Cosset a trouvé son alter égo avec lequel il partage la direction artistique par l’écriture des textes. Cette mue, dénommée « Less is more » sur le dernier EP, donne une formation effectivement resserrée (Arthur Pelloquet guitare chant, Jean-Patrick Cosset claviers, Sylvain Didou basse, Gilles Delagrange batterie)ouÌ€ tout est lié par... la pulsation !